Kinésiologie et test musculaire: stop au n’importe quoi!

Comprenez bien que:

Ce n’est pas parce qu’on va chercher des infos dans des documents en kinésiologie que c’est un système de voyance.

La kinésiologie ce n’est pas ça, voir cette discipline de cette façon c’est en faire n’importe quoi et la transformer en un système qui GENERE DU STRESS et des EFFETS IATROGENES.

Le test musculaire permet une réponse biologique adaptative face à du stress en rapport à des stimuli dans un référentiel de données spécifique.

Il s’agit d’une réponse tonal du système nerveux. Cette réponse qui est en premier lieu biologique est subordonnée à l’instinct + 4 principes sous jacent: la sensation, l’intuition, la pensée, le sentiment…

De toute évidence, cette définition se réfère à l’instinct et aux impacts biochimiques liées à des engrammes psychobiologiques. Ces engrammes sont considérés comme des mécanismes de survies conscients ou inconscients qui assure la préservation de l’individu et de l’espèce. Les réponses d’instinct pure sont rarement observées dans la vie de tous les jours, puisque dès la conception, l’organisme est constamment exposé à des stimuli externes (événements) dans lesquels une réponse cohérente de l’instinct est la plupart du temps impossible. Ces événement sont des expériences qui mennent à la production d’engrammes par processus d’apprentissage. Jung les appellent « instincts modifiés ».

Contrairement aux croyances populaires et ésotériques, le corps ne sait absolument rien, pas plus qu’un muscle ou qu’un organe, ce sont des croyances totalement fausses qui dénote une méconnaissance profonde du fonctionnement du test musculaire, de l’organisme, de la biologie et par conséquence de la kinésiologie.

Le test musculaire n’est pas un système de voyance, ne s’utilise pas comme un pendule, n’est pas fait pour obtenir des réponses à des questions. Le fonctionnement de ce test n’est pas binaire, mais bien au delà.

Dans une pratique correct, on ne questionne pas un muscle, on ne questionne pas le corps, on ne questionne pas un organe, ni un méridien, on ne cherche pas une réponse à une question, on ne questionne pas non plus l’inconscient ni le subconscient… on observe la réaction de l’organisme entier en rapport à un stimulus, à une information.

Le test musculaire est un moyen qui permet à toute la physiologie d’un individu de se mobiliser en vue d’une réponse tonal face à un stress, cette réponse est biologique.

Il serait bon d’arrêter d’utiliser cette méthode n’importe comment et d’en étudier en profondeur les tenants et aboutissants d’un point de vue biologique mais aussi en étudiant et comprenant ce qu’est l’intelligence ainsi que la conscience et leurs fonctionnement au niveau individuel, local, régional, global ou même universel.

La kinésiologie, ce n’est pas une question de technique ou de protocole, mais de connaissance.

©Guillaume PINA – Institut de Kinésiologie et des Technologies de Conscience.

www.kinesiolyon.com

Publicité