Et bim! dans ta tête!: chapitre 2

ob_033a0d_desinformationEt bim! dans ta tête!: une série d’articles « brut de décoffrage »…

Chapitre 2:

En kinésiologie il n’y a pas d’histoires d’énergétique ou de spiritualité. Tous les fantasmes ésotériques qui en découlent, les énergies, les techniques « énergétiques », les techniques « spirituels », etc… sont un enfumage.

Tout ça c’est une grosse blague que gobent et font gober des illusionnés. Il n’y a pas de kinésiologie « spirituelle », de kinésiologie de « déblocage des énergies », de kinésiologie de « dégagement d’entité et de contact avec les défins », de kinésiologie « de libération des vies antérieurs » et de tout ce n’importe quoi ésotérique.

la kinésiologie et les méthodes qui y sont associées sont un domaine si vaste que tout et n’importe quoi peut y être dit ou fait par des « thérapeutes-gourous » trop heureux de s’y engouffrer au nom de quelques théories spirituelles, ésotériques ou new age très à la mode actuellement.

En kinésiologie sérieuse:  il y a la kinésiologie et les kinésiologues et pas tout ce folklore grotesque de spiritualité, d’énergétique et d’énergéticien tous aussi paumés et illusionnés les uns que les autres!  Point final ça s’arrête là, rien de plus…

Un équilibrage n’est rien d’autre qu’une information qui a une influence neurologique qui peut avoir des effets mécaniques, endocriniens, organiques, physiologiques, biochimiques,etc… qui peuvent influencer le comportement,  en 3 mots: des effets biologiques.

S’illusionner par ces conditionnements et tout ce folklore new age, c’est entrer dans l’aliénation et dans tous les besoins thérapeutiques qui en découlent. Il y a en kinésiologie beaucoup trop de clichés, de playmobiles, de perroquets, de robots,  d’enseignants en carton, et de croyances véhiculées qui maintiennent cette méthode au stade de la préhistoire et de la maternelle.

Je n’ai pas de temps à perdre avec tous ces trucs grotesques, personnellement j’utilise mes techniques avec les personnes qui ont envie de changer et de se sortir de leurs problèmes. Je ne cherche plus à convaincre ou a évangéliser personne, j’ai cherché à le faire pendant un temps, ça n’a jamais donné grand chose. J’ai fait partie de groupes sur les réseaux sociaux, de forum, j’ai quitté tout ça. J’ai une page facebook, un blog, des articles, un site web et ça suffit amplement pour documenter la personne qui s’intéresse à ce que je fais et qui veut aller un peu plus loin.  Je ne donne aucune conférence, je ne fréquente aucun salon ou foire, et j’ai autres choses à faire que de m’évertuer à faire changer les gens…  Si ils veulent changer, ils le feront sans qu’un prosélyte marche dans la rue avec un panneau autour du coup en hurlant dans un mégaphone pour prêcher pour son église.

Il m’arrive de recevoir des illusionnés qui cherchent souvent à m’anesthésier avec leurs histoires, ils ne font que perdre leur temps, à eux de choisir de se prendre en main ou de continuer de s’illusionner par l’enchanteur suprême qui vit en eux.

Mon pouvoir il est dans mon cerveau et dans mes actions, pas dans des histoires ou techniques ésotériques. 

N’importe quelle crétin , n’importe quel singe peut faire un test musculaire et vous dire que vous avez un « déséquilibre » sous prétexte d’un problème émotionnel qui affaiblit « énergétiquement » le muscle et l’organe qui est relié au muscle en question, et y mettre un lien avec de la spiritualité… c’est n’importe quoi: aucune intention, aucune compréhension ni connaissance du fonctionnement de la psyché et du corps, dérive complète, endoctrinement, prosélytisme, dogmatisme sectaire, tout y est, n’importe maouak!

La liberté n’est pas la permissivité, la liberté est la condition nécessaire qui permet à l’esprit de de fonctionner de manière saine, normale, sensée.

Un véritable kinésiologue sait ce qu’il fait, il a une vision et une compréhension profonde du fonctionnement du corps, de la biologie, de la neurologie, etc…  il travaille avec son cerveau, sa logique et son intelligence, il n’est pas un robot ou un péroquet…  si il n’a pas une intention et une vision globale du fonctionnement corporel dans ce qu’il fait, ça ne donnera jamais rien… tout est dans l’intention et dans la façon d’approcher le corps…

Croire que la kinésiologie servirait juste à être plus présent à ce que nous vivons, pensons, faisons, mangeons sur l’instant, c’est là aussi être encore limité et leurré sur ses possibilités, sa finalité.

Il n’y a pas de fausse kinésiologie, mais simplement des bons et des mauvais kinésiologues. La kinésiologie est ce que l’on en fait… 

La kinésiologie ce n’est pas une question de techniques, ni de protocoles, mais une question de connaissances.

©Guillaume PINA, Institut Franco-Suisse de Kinésiologie
©Institute for Faster Than Light Resonance