Les mécanismes de la manipulation mentale à l’échelle de la société

original-660x330Il y a longtemps, j’ai appris en me formant que, par définition, l’hypnose est une désorientation des processus inhibiteurs de la conscience, qui permet de contourner le mental analytique afin que l’individu devienne très influençable et réagisse très fortement, dans son subconscient, à des suggestions et à des informations. Pendant que la conscience est occupée à essayer de comprendre ce qui se passe, le subconscient absorbe tout sans faire de distinction. Si l’on peut désorienter les gens en utilisant des informations ( ce qui peut être comparable à de la désinformation dans le monde réel ), un choc ou la confusion, on ouvre la porte du subconscient et les gens peuvent alors être programmés.

Notre environnement est cerné par ce type d’information: télévision, radio, panneau publicitaire, mail, sms, réseaux sociaux, etc… qui submerge le subconscient d’informations stressantes pouvant avec le temps porter préjudice à notre santé aussi bien physique que mentale. C’est pour cela qu’il est important de nous ressourcer le plus souvent possible dans des environnements neutre et vide d’information de ce type, telle que la campagne, la montagne, les bois et forêts, bords de mer, etc…

Depuis des années, je réfléchis à la manière dont nous sommes tous systématiquement programmés à avoir des croyances qui nous limitent, c’est à dire à croire que nous avons besoin de quelque choses d’extérieur pour transformer notre ressenti intérieur.

Après tout, la clé de la publicité est le besoin incessant et addictif de consommer des produits extérieurs pour favoriser notre bien-être intérieur. Cette croyance, qui nous rappelle que nous sommes séparés du tout, est constamment implantée dans notre cerveau par les médias, les émissions télévisées, les publicités, les informations, les jeux vidéos, les sites web et parfois même la musique.

La stratégie est très simple: si on parvient à accrocher les gens en leur faisant ressentir le manque, la peur, la colère, l’angoisse, la tristesse, l’opposition, les préjugés, la douleur, etc… ils restent dépendants, pour faire disparaître ces sentiments de quelque chose ou de quelqu’un d’extérieur.

Si vous demeurez perpétuellement préoccupés et que vous alimentez sans cesse des émotions de survie, il vous est impossible de croire en vous même.